Danse avec ton Crous 2022

Finale nationale
Concours de création étudianteÉvidanse
Affiche de Danse avec ton Crous 2022 Affiche de Danse avec ton Crous 2022 Affiche de Danse avec ton Crous 2022 Affiche de Danse avec ton Crous 2022 Affiche de Danse avec ton Crous 2022 Affiche de Danse avec ton Crous 2022 Affiche de Danse avec ton Crous 2022
La Pokop, salle de spectacle Paul Collomp
La Pokop

La finale nationale Danse avec ton Crous, un rendez-vous à ne pas manquer !

La finale nationale réunit six finalistes venus des quatre coins de la France et sélectionnés par un jury de professionnels. La soirée dévoilera la création chorégraphique étudiante dans toute sa diversité, sa poésie et son énergie. Les danseurs et danseuses tenteront de remporter le 1er prix : 2000 euros, et de nombreux lots offerts par les membres du jury.

Une soirée prometteuse qui mettra à l’honneur la danse sous toutes ses formes et ses esthétiques !


Les finalistes nationaux 2022 :

  • Parfum d'espoir, de Léa CIONI (Metz)

Parfum d’espoir est une ode à la liberté et à l’espérance, face à l’absurdité de la haine. Léa porte un  message d’engagement et d’espoir, sur un discours de Charlie Chaplin dans The Great Dictator et la musique Data Religion de Robot Koch.
 

  • Our Soul, de la compagnie Les Soulists (Strasbourg)

Dans leur chorégraphie Our Soul, Les Soulists transmettent l’esprit velouté et surprenant de la danse Jazz. Formées au Conservatoire de la musique et de la danse de Strasbourg, elles proposent une chorégraphie  riche en rythmicité et en affirmation de soi, c’est d’ailleurs le point de départ de leur composition.

Tantôt en canon, tantôt en duo, elles s’éloignent, puis se retrouvent dans un espace nourrit de temporalités éclectiques.
 

  • Toc, de la compagie Yepla (Toulouse)

Toc. Troubles Obsessionnels Compulsifs. Le toc provoque et choc. Il est impulsif et incontrôlable. Il entraîne la répétition, répétition, répétition... Toc. C’est là l’objet de leur travail. Le toc qui s’entremêlent à la vie, le toc qui devient naturel. Nous avons tous des tocs plus ou moins définit. Se frotter les doigts, se mordiller la lèvre, se ronger les ongles, se frotter les orteils, se pincer les lèvres… Le toc nous est finalement pas si étranger, plutôt familier.
 

  • Adattarsi, de la compagnie Mano a mano (Lyon)

Dans Adattarsi, qui mêle danse et théâtre, le duo Mano a mano essaye de comprendre le mouvement dans la société. Qu'est-ce que ça veut dire être en colère, ou amoureux? Le corps envoie des signaux émotifs qui finalement nous changent entièrement. C’est ce rapport entre mouvement et état de corps que Lola et Francesca expérimentent pour proposer une pièce légère mais réfléchie autour des caractères émotifs dans le monde de la danse.
 

  • Rue du départ, d’Ivanna KRETOVA (Strasbourg)

Rue du Départ est une interrogation sur le langage, sur l’emploi des mots, leur signification, leur impact. Est-il possible de tout dire avec les mots? A la croisée entre la danse et le texte, qu’Ivanna écrit pour le solo, Rue du Départ est une tentative d’exprimer les sentiments sincères, là où la parole ne suffit plus, là où le corps et le mouvement prennent le relais pour dire l’indescriptible. C’est un rendez-vous entre le geste et le mot, un croisement entre le corps et la parole et enfin, une rencontre entre le texte et la danse. Et puis... une rencontre, tout juste. Une étreinte.
 

  • Six Mille Études, de la compagnie Les Déclancés (Nantes)

Six Mille Études est une courte pièce dansée pour deux corps à la fois similaires et distincts. Partant de la question de l'identité, le duo part d'une forme cyclique, où la répétition endort la vigilance du spectateur, et où le moindre détail changeant devient parasite-évènement. C'est un cercle sans fin que l'on pourrait peut-être qualifier d'impitoyable, d'improbable, mais qui est très certainement intarissable.


Cette finale sera aussi l'occasion de découvrir les deux projets lauréats nationaux 2021 :

  • ? (Point d'interrogation), de Paulin BANC - 1er prix national Danse avec ton Crous 2021
  • Sous-titres, de Aïda BEN HASSINE - 2e prix national Danse avec ton Crous 2021

L'équipe artistique

Crédit photo : Jeanne AGOSTINI

Léa Cioni

Étudiante en kinésithérapie, amoureuse de la liberté qu’offre la danse contemporaine, Léa CIONI a fait ses classes au conservatoire de Metz, puis au conservatoire de Boulogne-Billancourt.

Léa aime le mouvement, l’origine de toute vie, qu’il soit externe, par le mouvement de notre corps, interne, par nos flux, notre sang, notre respiration, et intime, par nos pensées.

Crédit photo : Manu GRIMM

Compagnie Les Soulists

Les Soulists, c’est la rencontre de 4 personnalités singulières, de 4 âmes : Salomé STRUBEL, Elisa MARTIN, Charlotte BRUCHET et Margot BESNIER.

Formées au Conservatoire de la musique et de la danse de Strasbourg, elles proposent avec Our Soul une chorégraphie riche en rythmicité et en affirmation de soi, c’est d’ailleurs le point de départ de leur composition. Tantôt en canon, tantôt en duo, elles s’éloignent, puis se retrouvent dans un espace nourrit de temporalités éclectiques.

Crédit photo : Crous de Toulouse

Compagnie Yelpa

Charlotte GRANGEAT, Constance RENAUDIERE, Coleen PERE et Georgia ARATRI sont toutes les 4 inscrites à l’Institut Supérieur des Arts et du Design de Toulouse (Isdat), où elles préparent leur diplôme d’état en danse contemporaine.

Compagnie Mano a mano

Après leur rencontre à Salzburg dans la formation Fire de SEAD (Salzburg Experimental Academy of Dance, Autriche), Lola SERRANO et Francesca DE GIROLAMO décident de collaborer et de créer des pièces autour des leurs intérêts communs.

Crédit photo : Manu GRIMM

Ivanna Kretova

Après 3 ans de formation au Cours Florent à Bordeaux avec une Licence d’Anglais en parallèle, Ivanna part à la conquête de la culture du Grand Est. Arrivée en France en 2012 depuis l'Ukraine, la danse l'a toujours accompagnée au quotidien. Elle se forme en danse contemporaine au Conservatoire de Bordeaux mais ne lâche jamais son amour pour la culture urbaine. Elle assiste à des cours de danse-théâtre qui la saisissent par le côté surréaliste, cocasse et plein d’humanité. Elle aime bien suivre son intuition et développe, ainsi, sa propre patte artistique, dans un travail qui s’articule autour du lien entre le mouvement et la parole. Inspirée par Alexander Ekman, Crystal Pite et Peeping Tom, la théâtralité de sa danse la plonge dans un univers poétique et plein de nuances.

Actuellement, en dernière année du master d’Arts de la scène et de leur Médiation (APAM) à l’Université de Strasbourg, elle remporte le 2ème prix national du concours « Danse avec ton Crous 2022 » avec son solo Rue du Départ, ce qui lui garantit une dizaine de dates sur Strasbourg et Bordeaux. Elle danse aussi à la Nuit des Musées, assiste quelques chorégraphes locaux, chorégraphie pour le Jeune Ballet Urbain de Strasbourg, intervient au CHU de Strasbourg pour des ateliers de danse et porte son premier projet Rue du Chemin Bleu, produit par l’ARTUS - Théâtre universitaire de Strasbourg. Se destinant à la création artistique, Ivanna continue toujours à se former lors de différents stages professionnels de danse à Bordeaux, à Strasbourg, à Paris et à l’étranger (Espagne, Allemagne, Belgique).

Crédit photo : Timothée VIERNE

Compagnie Les Déclancés

Siham MAIDON-RAMBOZ est musicienne de formation. En rejoignant la licence Arts de l’UBO à Brest, elle sort des frontières de la musique pour explorer le théâtre, la danse, la radio.

Alexandre TESSIER commence la danse à l’âge de 5 ans, en classique. En 2021, il rejoint le CNDC d’Angers, et travaille à développer son univers chorégraphique très lié au théâtre.

Le duo Les Déclancés est issu de la rencontre de ces deux esprits enjoués, curieux et amoureux de Samuel Beckett.